la-rose-des-highlands-402321-250-400Ecosse, XIIIe siècle
Roses est révoltée. Comment le seigneur Ogilvie a-t-il osé utiliser la force pour tenter d’abuser d’elle ? Elle qui travaille depuis toujours au château est désormais contrainte à la fuite. Une fuite dans la lande glaciale au cours de laquelle elle aurait sans doute péri, si un mystérieux highlander ne lui avait porté secours et donné refuge… dans la forteresse qui appartient au clan ennemi de celui des Ogilvie.
Dès le début, Wilkie MacKenzie, qui possède toute l’autorité et la noblesse d’un grand seigneur, se conduit comme tel avec elle. Pourtant, Roses sent que sa présence dérange les autres membres du clan. Pire, qu’elle représente un danger pour eux : n’est-il pas évident que le seigneur Ogilvie va vouloir la récupérer, par la force s’il le faut ? Mais si elle se sent la force de faire face à cette hostilité, et à cette menace, Roses ne sait si elle pourra cacher les sentiments brûlants que lui inspire Wilkie, alors que celui-ci va bientôt devoir se choisir une épouse de son rang…

 


 

Mon avis :

Un moment sympa mais loin d’être inoubliable. Je m’attendais a tellement mieux ! L’histoire en elle-même est vraiment bien mais pas assez « tout » pour moi.

Roses est une jeune servante dans la maison d’ Ogilvie. Elle y a vécu avec ses parents adoptif jusqu’à leur mort mais quand son seigneur décide de lui faire servir autre chose que des plats, elle prend peur et s’enfuit in extrémis  en blessant le laird au passage. Le seule moyen pour elle de lui échapper  et d’échapper à une punition pour son acte c’est la fuite. Mais fuir en étant une jeune fille seule n’est pas très prudent et elle va le découvrir par elle-même….

Wikie est un Mackenzie. Le plus beau des frères, celui devant lequel toutes  les femmes fondent. Quand il aperçoit un rodeur sur leur terre, il décide de le suivre et de découvrir son identité par tous les moyens. Quelle n’est  pas sa surprise de voir que son intrus est en réalité une femme ! Et quelle femme !  Il vient de découvrir  Son ange, Sa rose…. Il est subjugué  et à partir de cet instant il décide qu’elle est sienne. Du moins quand il aura réussi à abattre tous les obstacles….

Parlons maintenant de leur personnalité et c’est là que le bât blesse. Rose est vraiment trop nunuche pour moi. Elle n’a pas vraiment de caractère et dit amen à tout ce que son guerrier dit ou veut. Et ça franchement j’aime moins :’(  Il manque ce petit côté rebelle  qui me fait fondre lors de joute verbal entre nos héros ^^

Wikie est un guerrier comme je les aime : possessif, jaloux, autoritaire,….  Il succombe de suite et n’accepte pas d’être séparé d’elle, ni qu’un autre homme ne la touche. J’aurai  du craquer ^^ il réunit tous les ingrédients pour que je bave tout le long  du livre mais malheureusement  il lui a manqué un petit quelque chose pour que la magie opère.

 Je ne sais pas si c’est du fait que le récit est entièrement du point de vue de Roses donc  à la 1er personne ( oui oui je sais «  ah non » ) mais ça manque vraiment de profondeur !

Leur rencontre et ce qui suit dans la grotte m’a paru vraiment « cucul la praline » et pas très crédible.  Ok ils sont subjugué tous les 2 mais quand  même ! C’est TROP trop vite et c’est vraiment dommage.  Parque l’histoire en elle-même, même si elle est prévisible,  est vraiment sympa.

En résumé, au vu du résumé je suis déçue même si j’ai passé un bon petit moment quand même ;)

3/5